Tags Posts tagged with "Meryl Streep"

Meryl Streep

 Ma note 15/20

Attirée par le casting 4 étoiles, je n’avais pas bien regardé la bande-annonce et m’attendais à une sorte de comédie dramatique familiale.
Eh bien pas du tout ! « Si on savait ce que la vie nous réserve, jamais on ne se lèverait le matin… » Le ton est donné.

« Un été à Osage County », adapté d’une pièce de théâtre, est un formidable chorus de dialogues cinglants, coupants, cruels, où la moindre petite phrase anodine recèle une histoire, une souffrance à fleur de peau, sous-entend un reproche, un rejet, un flot insidieux  de vitriol pour l’âme.

C’est une histoire de femmes, sur 4 générations, de la grand-mère à l’arrière petite-fille, tout se transmet, nous ne sommes que l’héritage de nos mères, à nous de l’accepter ou pas.

Meryl Streep, odieuse, monstrueuse, cruelle, fragile est époustouflante, l’un de ses plus grands rôles sans doute, oscarisable certainement. Julia Roberts, dans un rôle inhabituel, tient bien le choc face à ce monstre sacré.

Si vous êtes mère de, fille de, épouse de ou sœur de, ce film vous touchera : il y aura forcément une phrase qui vous sautera au visage, comme si elle avait été écrite pour vous…
Attention au choc, toutes les vérités ne sont pas bonnes à voir…

On ne ressort pas d’ « Un été à Osage County » avec la banane, mais avec l’impression d’avoir reçu une gifle émotionnelle, d’avoir aperçu un miroir grossissant sur les petits trous que l’on a dans le cœur.
A chacune d’en faire ce qu’elle voudra…

Très beau film.

Pitch
En famille, on se soutient. En famille, on se déchire… Suite à la disparition de leur père, les trois filles Weston se retrouvent après plusieurs années de séparation, dans leur maison familiale. C’est là qu’elles sont à nouveau réunies avec la mère paranoïaque et lunatique qui les a élevées. A cette occasion, des secrets et des rancœurs trop longtemps gardés vont brusquement refaire surface…

Sortie 26 février 2014 (2h)
Réalisé par John Wells, avec Meryl Streep, Julia Roberts, Ewan McGregor, Juliette Lewis, Benedict Cumberbatch, Julianne Nicholson, Sam Shepard

pathé liberté toulon        En partenariat avec le cinéma Pathé Liberté Toulon

 

 

tous les espoirs sont permis avec Meryl Streep et Tommy Lee Jones

Mon avis : 13/20

Le pitch 
Kay et Arnold forment un couple fidèle depuis de longues années, mais Kay rêve de pimenter un peu leur vie et de resserrer les liens avec son mari. Lorsqu’elle entend parler d’un thérapeute spécialisé dans les problèmes conjugaux qui exerce dans la ville de Great Hope Springs, elle fait tout pour persuader son mari de prendre l’avion pour une semaine intense de thérapie de couple (Source Allociné)

Mon avis
Très friande des histoires de couple et alléchée par la bande-annonce j’avais hâte de me retrouver devant « Tous les espoirs sont permis », la bande-annonce laissant présager sourires et rires.
Promesse tenue au début grâce aux dialogues savoureux entre les époux, puis, peu à peu, sous couvert d’absence de vie sexuelle, se fait jour la terrible solitude que l’on peut ressentir à vivre avec l’Autre…
L’émotion prend place dans un regard qui renonce, une main qui s’éloigne, une émotion brillamment distillée par deux monstres sacrés : Meryl Streep et Tommy Lee Jones.

Si vous avez plus de 3 ans de vie commune et avez entre 20 et 80 ans, vous pourrez vous retrouver en Kay. Par petites touches ou par pans entiers, vous vous reconnaitrez dans ses souffrances et ses espoirs.
Un film pour toutes celles qui ont fait un jour leur valise, sont en train de la faire ou ont envie de la faire.
Qui sait en regardant ce film vous aurez peut-être envie de la ranger dans le placard, car il parait que « tous les espoirs sont permis »…

Un joli petit film simple et touchant.

P.S. : Une bande originale plaisante où l’on redécouvre l’un des titres du sublimissime album « Diva » d’Annie Lennox (1992), « Why » (vidéo ci-dessous) qui fera vibrer toutes celles qui, comme Kay, se sont senties seules en couple…(voir la traduction)


Sand…

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Dame de fer meryl streep

Ma note : 12/20

A la fin de sa vie, Margaret Thatcher, première (et unique) femme à être devenue premier ministre britannique, se remémore son incroyable ascension politique, oscillant entre passé et présent…

Hormis les grandes lignes, l’histoire du « règne » de Margaret Thatcher ne m’était pas vraiment familière.
Elue députée en 1959 (!), elle gravit  les échelons politiques un à un et fut détestée, adulée et « répudiée ».
Ce biopic (film réalisé sur un la vie d’un grand personnage) illustre bien la force et l’énergie extraordinaire qu’il fallut à cette femme pour devenir celle que les soviétiques baptisèrent la Dame de Fer.

L’originalité du film tient à sa narration, alternance de présent et de passé, le fil conducteur étant les conversations avec son mari qui la renvoient à ses souvenirs. Plaisant, délicat et touchant au début, cet échange finit par « noyer » le propos et j’aurai préféré un peu plus d’histoire et un peu moins de sentimentalisme…

La qualité principale du film est l’interprétation magistrale de Meryl Streep qui s’est fondue en Margaret Thatcher, la rendant peut-être plus humaine qu’elle ne l’était vraiment. Exceptionnelle.

Sème une pensée tu récoltes un acte, sème un acte tu récoltes une habitude, sème une habitude tu récoltes un caractère, sème un caractère tu récoltes une destinée.
Telle fût la doctrine appliquée par Margaret Thatcher qui fit d’elle un personnage hors du commun.

Plaisant, sans plus. A voir pour la performance de Meryl Streep

Sortie le 15 février 2012 (1h 44min)
Réalisé par Phyllida Lloyd, avec Meryl Streep, Jim Broadbent

Sand…

Image de prévisualisation YouTube

Si le dress code des la cérémonie des César en France était le noir et la sobriété, celui des Oscar en revanche était bien plus glam’ et coloré.
Alors qui de Natalie Portman, Milla Jovovich, Angelina Jolie ou autre portait la plus belle robe?
A vos votes, prêtes ? parteeezzz !

Alexandra…  

Cette nuit s’est tenue la 84ème cérémonie des Oscar à Los Angeles.
Voici le palmarès complet :

oscar 2012 hollywood jean dujardin

Meilleur acteur : Jean Dujardin, premier acteur français à remporter la statuette (devant Brad Pitt et Georges Clooney tout de même).

Meilleure actrice : Meryl Streep pour La dame de fer (3ème Oscar pour madame)

Meilleur film : The Artist (Michel Hazanavicius)

Meilleur réalisateur : Michel Hazanavicius (The Artist)

Meilleur acteur dans un second rôle : Christopher Plummer (Beginners)

Meilleure actrice dans un second rôle : Octavia Spencer (La couleur des sentiments)

Meilleur scénario original : Minuit à Paris de Woody Allen

Meilleur scénario adapté : The descendants d’Alexander Payne

Meilleur film étranger : Une séparation de Asghar Farhadi (Iran)

Meilleur film d’animation : Rango

Meilleur documentaire : Undefeated de TJ Martin

Meilleurs décors :  Dante Ferretti et Francesca Lo Schiavo (Hugo Cabret)

Meilleurs costumes : Mark Bridges (The Artist)

Meilleur montage : Kirk Baxter and Angus Wall (Millénium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes)

Meilleurs maquillages : Mark Coulier et J. Roy Helland (La Dame de Fer)

Meilleure musique : Ludovic Bource (The Artist)

Meilleure chanson originale : Man or Muppet (The Muppets) de Bret McKenzie

Meilleure photo : Robert Richardson (Hugo Cabret)

Meilleur son : Philip Stockton and Eugene Gearty (Hugo Cabret)

Meilleur mixage son : Tom Fleischman et John Midgley (Hugo Cabret)

Meilleurs effets spéciaux : Rob Legato, Joss Williams, Ben Grossman et Alex Henning (Hugo Cabret)

Alexandra…