Tags Posts tagged with "Braconnage"

Braconnage

Suite à la diffusion d’un reportage sur le braconnage des rhinocéros en Afrique dans l’émission Sept à huit, j’ai voulu aller plus loin dans le trafic d’animaux en reprenant un vieil écrit ; voici le résumé d’un article très intéressant paru dans Courrier International en Juin dernier et révélé par The Independant.
Même si votre cœur ne bat pas forcément pour la nature, il est urgent de lutter contre ce commerce illégal pour une raison qui va bien au-delà de la simple préservation des espèces, qui est déjà un enjeu crucial.

rhinocéros braconnage
En termes de chiffres, le trafic d’animaux c’est chaque année:

- 7 milliards d’euros de bénéfices.
- 3ème trafic le plus rentable après la drogue et les armes.
- 20 000 éléphants tués pour leur ivoire.
- 80% des oiseaux capturés meurent pendant le trajet.
- 24 000€ le kilo de corne de rhinocéros, soit plus que le prix de l’or (à l’époque).
- Seulement 960 spécimens d’Aras de Lear en liberté se négociant à 60 000€.
- Une extermination de 75% des tigres sauvages depuis les années 1900 dont les peaux s’achètent jusqu’à 14 000€.
Sans compter les pertes humaines, comme les gardes Africains tués par les braconniers ou les 30 000 consommateurs de méthamphétamine par jour recensés en Afrique du Sud.
Chiffres constatés en 2008 et 2009.  

Image de prévisualisation YouTube

Avec un commerce d’une telle envergure, le grand banditisme et les organisations terroristes (Al Qaïda et compagnie) ont pris d’assaut ce marché juteux, comme le révèle l’Elephant Trade Information System. Conséquence de ce phénomène : les guerres entrainant bains de sang, génocides et déportation.
« Durant la deuxième guerre du Congo, entre 1998 et 2003, des armes et des munitions étaient échangées contre de l’ivoire et de la viande de brousse illégale » relate Courrier International
Le processus est complexe car il implique de nombreux intermédiaires.
Officiellement, le trafic d’animaux est interdit. Pourtant, les sanctions sont faibles comparées à d’autres commerces illégaux comme la drogue et les douaniers souvent corrompus. Cela a pour effet direct de minimiser la gravité de cette contrebande.

Ce trafic relève aussi d’un problème de santé publique puisque ces animaux transportés illégalement peuvent être porteurs de virus transmissibles à l’homme, comme ce fut le cas en 2005 avec la grippe aviaire.
Il est donc indispensable de lutter contre lui !

Alexandra…