ACCUEIL Tags Posts tagged with "knowledge management"

knowledge management

Pour commencer cette revue de presse je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps ; à tous les curieux, et non LE mariage people de l’année n’a toujours pas eu lieu : contrairement à ce qui avait été annoncé, Brad et Angelina ne se sont pas unis ce week-end dans leur domaine provençal (ni ailleurs). Exténué de recevoir des appels du monde entier, Michaël Latz, le maire de la petite ville de Correnz, aurait lâché un très sérieux :  » c’est des conneries tout ça  » alors que la star serait elle très amusée par de telles spéculations. Moins médiatisés, on apprend cependant que Justin Timberlake et sa belle Jessica Biel auraient quant à eux déjà convolé en secret !

Mariage Angelina Jolie et Brad Pitt wedding Angelina Jolie et Brad Pitt wedding dress

Photo montage d’illustration

La semaine a été pauvre en informations capitales semble-t-il et c’est avec un vif intérêt que vous pouvez regarder la petite Suri Cruise, la plus star des enfants stars, apprendre à faire du vélo. Le métier de journaliste people est décidément passionnant.

Chez Google en revanche on fait le buzz autrement ; cet étrange empire que l’on adore détester, bien connu pour sa conception très idéalisée du management, vient de déclarer qu’il allait désormais prendre en charge les familles… de ses morts ! Grâce à la mise en place d’un capital décès, la veuve ou le veuf du défunt/de la défunte recevra 50% de son salaire pendant dix ans. De plus, si l’employé(e) possédait des actions dans la société, celles-ci seraient immédiatement mise au nom du conjoint encore vivant et ses enfants recevront une pension de 1000$ par mois jusqu’à leurs 19 ans (23 s’ils sont étudiants). Google entreprise philanthropique ? Note pour plus tard, déménager dans la Silicon Valley !
A savoir que les policiers chinois ne sont pas en reste en matière d’avantages, bien que ceux-ci soient légèrement plus immoraux : en effet, dans le cadre de leur enquête, ils sont autorisés à solliciter les services des prostituées, gratuitement bien sûr.

La police aux deux visages, un peu comme Vénus, ce petit chat vivant en Caroline du Nord (Etats-Unis). Véritable curiosité génétique, le petit félin possède une face noire avec un oeil vert et une face rousse avec un oeil bleu.

Vénus chat deux visages oeil bleu oeil vert

Vénus chat deux visages oeil bleu oeil vert

Vénus chat deux visages oeil bleu oeil vert

Madame Nature est créative. Si les chats sont les grandes stars du net, il en est un qui ne risque pas d’avoir sa propre page fans sur Facebook. Loin d’attirer la sympathie des gens, je veux bien sûr parler du requin ! Brrrr, rien que d’y penser quel effroi. Pourtant quand le plus grand prédateur des mers un peu trop curieux renie sa nature vorace pour se mettre au tourisme, il s’échoue lamentablement sur la plage, comme ce fut le cas il y a quelques jours en Bretagne où un squale féroce originaire de Colombie a été retrouvé mort sur le sable d’Agon-Coutainville. Cette découverte est d’autant plus étrange lorsqu’on sait que le requin a pour habitude de couler à pic lorsque son coeur s’arrête en raison de l’air comprimé dans ses poumons.

On ne force pas une curiosité, on l’éveille…

Alexandra… 

Je vois déjà apparaître votre ride du lion : le know quoi?
Nous ne sommes pas sur un site spécialisé, je vais donc faire le plus simple possible.
Le knowledge management est un concept un peu long à expliquer mais pas très compliqué à comprendre. En français il se traduit par gestion des connaissances et se présente comme un ensemble de méthodes et d’initiatives favorisant le partage des connaissances.

Image de prévisualisation YouTube

Prenons le cas concret de Google, géant du web que l’on ne présente plus. Nationalités diverses, moyenne d’âge de 30 ans : jeune et innovante, Google chouchoute ses employés issus de la génération Y dans le seul but d’augmenter leur investissement dans la société et donc leur productivité.
Bernard Girard explique dans son livre Une Révolution du Management: le modèle Google les 12 règles de l’entreprise :

  • Sélectionner les meilleurs ressources humaines en vue d’inspirer le respect mutuel et maintenir la hauteur des attentes réciproques. 
  • Privilégier la motivation intrinsèque puisqu’elle incite à travailler plus, à faire preuve de créativité et à rencontrer les normes de la communauté de travail. 
  • Miser sur les petites équipes de manière à réduire les coûts de coordination, faciliter la communication et accélèrer les apprentissages. 
  • Se coordonner grâce à l’usage systématique des technologies limitant ainsi les opérations liées au management et favorisant la connaissance, le partage et l’échange. 
  • À la manière du «couteau suisse», rendre chacun des outils indépendants afin d’accélérer l’innovation. 
  • Appliquer la règle du 20%, en permettant aux ingénieurs d’utiliser 20% de leur temps pour des travaux personnels sur les heures de travail. 
  • Offrir à la clientèle des prix justes basés sur un système d’enchères permanentes. 
  • Prioriser la satisfaction des utilisateurs en toutes circonstances. 
  • Multiplier les systèmes de mesure de satisfaction afin de réagir directement et faire évoluer les produits au plus près des pratiques des utilisateurs. 
  • Partager et décentraliser les données numériques pour alimenter les échanges entre ingénieurs et favoriser une culture d’entreprise fondée sur la rigueur. 
  • Automatiser la relation commerciale afin de réduire les coûts et étendre le bassin de la clientèle. 
  • Exploiter l’apport écologique des communautés qui contribuent à la réputation de l’entreprise Google, lui évitent de commettre des erreurs, l’informent de ce qui se passe dans son environnement et mettent à sa disposition compétences et ressources gratuites.

Concrètement, les salariés bénéficient de ces conditions de travail :
Un travail en open space pour un meilleur partage des idées.
Un univers adulescent avec parait-il des rampes et autres toboggans.
Des pauses à gogo avec buffet gratuit à volonté afin de réfléchir à de nouvelles idées.
A cela il faut ajouter garderie pour les enfants, salon de coiffure, de massage, salle de jeux, de gym, de relaxation,…  bref, Google cherche à tout prix à conserver ses employés.

Cette méthode d’organisation peu conventionnelle en fait sourire plus d’un pourtant, si l’on se base sur les chiffres, cela fonctionne. J’ai envie de dire: à quand l’instauration du knowledge management par nos employeurs ?

knowledge management gestion des connaissances google

On peut cependant se demander si ce système idyllique n’a pas de limites ; certains pensent que oui.
Premièrement un tel niveau de confort inciterait l’employé à rester plus longtemps dans les locaux et empièterait très largement sur la sphère privée.
Deuxièmement l’absence de cadre et l’égalité entre collaborateurs augmenterait la pression dans son travail.
Troisièmement tous les employés ne bénéficieraient pas d’un tel confort, celui-ci étant réservé aux ingénieurs.
Enfin, que se passera-t-il quand tous ces jeunes cerveaux auront vieilli ?
Rendez-vous dans 20 ans pour un « que sont-ils devenus ».

Alexandra…